La Bentley Arnage est un véhicule colossal et en même temps une pièce de mécanique fine. Et ce n'est pas un véhicule économique à entretenir, loin de là. Mais qui dit entretien courant ne dit pas forcément gros travaux, attention à la confusion. Si le véhicule que vous achetez a été parfaitement entretenu dans le réseau Bentley / Rolls-Royce, il n'y aura aucune raison de prévoir de grosses dépenses. Mais les simples dépenses quotidiennes peuvent parfois coûter un bras ...

 

Passons en revue les problématiques classiques de la Bentley Arnage.

Commençons par dire que les moteurs Bentley sont fiables et qu'ils peuvent sans problème endurer 300 000km et plus. La motorisation BMW est tout autant capable. Pour les pièces détachées, Bentley a toujours fait le pari de la réparation/reconditionnement plutôt que du changement. Mais attention alors aux longues heures de main d'œuvre facturées. Les pièces BMW se trouvent en SAV sur internet plus facilement.

L'entretien est classique pour ce type de mécanique et une révision complète avec inspection, vérification des jeux de soupapes, vidange et filtres interviendra tous les ans ou 15 000 km. La Green Label est moins coûteuse (environ 800€ la révision) alors que les modèles à moteur Bentley coûteront plutôt 1200€ à réviser. Comptez tout confondu, 5000€ par 15 000km. Il faut surveiller les coûts et prévoir !

Deux adresse autour de Paris : Americo Automobile à Argenteuil et Paris Londres Automobiles à Gentilly.

Les trains roulants, surtout arrières, sont le talon d'Achille de la Bentley Arnage. La faute à un poids très excessif de 2,3T à vide. Dès que vous commencez à conduire la belle de manière sportive, les trains vont être sollicités durement. Une fatigue réelle des amortisseurs et autres éléments de suspension va apparaitre. Sur l'essieu avant, les bagues et triangles de suspensions peuvent être à changer dès 60 000 km, pour 4000€ hors main d'œuvre (Turbo.fr). Il est assez courant de constater le relatif affaissement du train arrière sur les Arnage anciennes, dû également à une fatigue des suspensions arrières. Préparez 2500€. Les amortisseurs avant et arrière se changent tous les 80 000km pour 7000€.

Les pneus s'usent assez vite aussi du fait de performances mordantes et du poids élevé. Les dimensions des pneumatiques ne sont pas communes, aussi les prix s'envolent. Pour la Green Label, les pneus en 255/55/17 demandent environ 400 € par pièce, hors pose. Pour la Red Label et dérivées, les pneus sont vaguement moins chers et de dimensions plus généreuses en 255/45/18 ou 19. Une conduite de gentleman impose un changement tous les 30 000km environ.

 

         

 

Qui dit forte puissance dit freinage énergique. Les plaquettes et disques se changent tous les 30 000km environ (en conduite douce). Comptez 1300€ la paire de plaquette et 2000€ les quatre disques. Prêtez d'ailleurs attention aux disques à l'achat, il n'est pas rare de les voir piqués de rouille, à cause d'une trop rare utilisation, l'Arnage étant bien souvent un véhicule de prestige qui sort rarement.

Du fait de sa calandre très verticale, la Bentley Arnage est susceptible de ramasser toute sorte de débris. Nettoyez épisodiquement le radiateur et vérifiez qu'il n'y a pas d'impact.

Les intérieurs doivent être entretenu, c'est un fait. Les cuirs doivent être nourris chaque année sous peine de voir apparaitre d'affreuses craquelures difficiles à corriger. C'est un point à ne pas négliger lors d'un achat d'occasion. Ce salon anglais composé de plus de 17 vaches est, avec le moteur, le point de désir et de satisfaction du Bentley boy. Une patine fanée et des peausseries abimées sont rédhibitoires. Regardez le pommeau de vitesse et autres éléments cousus au point sellier pour vérifier que ceux-ci n'ont pas rompus avec le temps.

De même, soyez attentif aux boiseries. Les 16 couches de vernis ne doivent pas avoir bougées sous l'effet de la chaleur ou de l'humidité (craquelures). Les refaire est ruineux. Les tablettes arrières sont particulièrement sensibles (mais pourtant tellement belles).

Enfin, les tapis de sols doivent être propres. Majoritairement composés de laine (rase ou épaisse), ils ne doivent pas être déchiquetés ou abîmés. Mention spéciale pour les tapis en peau de mouton, épais de 5cm, d'une rare beauté. Attention aux bottes crottées !

 

 

Passons en revue les problématiques rares de la Bentley Arnage.

Disons d'abord qu' aucune pathologie lourde et inconnue ne vient entâcher la réputation de la Bentley Arnage, véhicule bien et patiemment conçu.

Notons que la première version 4.4L pouvait voir le correcteur d'assiette se bloquer. Le résultat est que le la suspension arrière reste en position haute, d'où une conduite dure. A voir si vous trouvez une Green Label avec peu de kilomètres. La sonde lambda a aussi montré des signes de fatigue rapide sur ces modèles et le voyant check engine pouvait se montrer capricieux.

Dans le même genre, les premières Red Label eurent un problème de rupture du joint de culasse, peut-être lié à une réaction inappropriée entre l'anti-gel et le silicone. Le problème a été réglé, mais attention si vous achetez un modèle ancien avec peu de kilomètres.

La corrosion n'est pas un problème sur un tel véhicule, à part quelques traces dans les passages de roues. Si vous en trouvez plus, passez votre chemin.

         

Les belles voitures attirent malheureusement les plaisantins. Si l'un d'eux a rayé votre véhicule, vous êtes bon pour refaire toute la peinture, ces véhicules ne se contentent pas d'un coup de stylo vernis teinté. Une peinture complète avec couches multiples et vernis coûte entre 6000 et 8000€.

Le bloc moteur Bentley est par ailleurs fiable et peu sensible à la corrosion. Il réclame en revanche que le liquide de refroidissement soit présent en quantité suffisante. L'échauffement est le pire qui puisse arriver à ce bloc. De même, attention aux fuites de durites et autres flexibles et aux pannes de ventilateurs. Le bruit de pistons qui cognent doit vous mettre sur la piste d'un échauffement.

Les jantes alliages peuvent peler. C'est en fait le vernis qui s'abime. C'est un problème ennuyeux, mais des solutions existent. Par contre si celles-ci ont pris des coups, les changer est très onéreux.

 

Arnage Passion compile divers sites et documents trouvés sur internet. Entre autres

- wikipedia section langue anglaise

- Turbo.fr

- Classic and Performance Car

- La Centrale.fr

- Car Enthousiast

et quatre coupures de presse Sport Auto

Je n'ai pas retrouvé toutes les sources lues au fil des mois.

 

 

 

J. Scavini - Février 2016